#Articles

#Méthagraff : Quand les jeunes s’allient pour réaliser leur rêve !

Img 7023

Les élèves de Terminale Gestion Administration du Lycée Saint Vincent de Paul attendaient cette journée avec impatience : Le samedi 19 mars se tenait le concours MéthaGraff, point d’orgue de plus de deux années d’organisation.  

« On n’aurait pas cru en arriver jusqu’ici » explique Flavie, une des anciennes élèves à l’origine du projet.

Ils sont courageux, c’est le moins que l’on puisse dire. En 2019, des élèves de première du Lycée Saint Vincent de Paul de Beauvais avaient participé à un camp de l’innovation avec GRDF. La journée portait sur la méthanisation. Le projet qu’ont proposé les élèves a immédiatement conquis GRDF : Demander à des artistes de graffer sur les cuves de méthanisation, afin de les fondre dans le décor. Et après plus de deux ans de projet, le concours pour désigner l’artiste qui va collaborer avec GRDF s’est enfin tenu : Il a eu lieu le samedi 19 mars, dans l’enceinte même du lycée. Ils étaient quatre graffeurs dont un duo à concourir. Dans la cour du lycée, ils avaient chacun un mur blanc sur lequel ils devaient faire leurs preuves. Ils disposaient de quatre heures pour montrer leur talent et faire une fresque sur la méthanisation et la nature. Sans perdre de temps, les quatre artistes se sont mis au travail. Sur les coups de 13h30, ils ont ainsi terminé et le jury a délibéré : C’est le duo « cache-misère » qui remporte le concours avec une fresque très réaliste accompagnée d’un majestueux martin-pêcheur en son centre. Ils décrochent donc un contrat avec GRDF. 

« On n’allait pas partir sur une défaite »

 

Roka (l’un des deux vainqueurs) : « C’est bien de voir qu’il y a même des lycées qui suivent la mouvance ».

Face aux difficultés rencontrées, beaucoup auraient abandonné. Outre le fait que les élèves à l’origine du projet ont eu leur bac l’année dernière et ont dû passer le flambeau à leurs camarades actuellement en terminale, le projet a survécu malgré la crise sanitaire qui est venue freiner toutes les ambitions : « On a dû annuler notre 1er événement prévu le 27 novembre à cause du covid » explique Elise, élève de terminale. Des difficultés non-négligeables, mais qui n’ont pas empêché cette classe d’aller au bout : « ça nous tenait à coeur, on allait pas abandonner, pas partir sur une défaite. Ça aurait été bête de tout laisser en plan alors qu’on avait l’opportunité de faire ce projet. Quand on nous l’a présenté, on nous a dit qu’on avait de la chance, parce que peu de gens peuvent faire un projet comme ça. » complète-t-elle. Sous les yeux de deux de leurs anciennes camardes à l’origine du projet, Métha Graff aura réussi à surmonter les obstacles et venir à bout d’un projet aussi original qu’artistique. 

Voici une vidéo avant/après des trois fresques qui ont été réalisées.

 

60
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Conception : JBL Com&Cie – Développement : La Quincaillerie – Photographie : Maxime Dufour Photographies